chateau medieval
notes
 
 

Les Amis d'Oricourt

Publications

Le bulletin semestriel

 Bulletin n°2 (janvier 2004)
 Bulletin n°3 (juillet 2004)
 Bulletin n°4 (janvier 2005)
 Bulletin n°5 (juillet 2005)
 Bulletin n°6 (janvier 2006)
 Bulletin n°7 (juillet 2006)
 Bulletin n°8 (janvier 2007)
 Bulletin n°9 (juillet 2007)
 Bulletin n°10 (janvier 2008)
 Bulletin n°11 (juillet 2008)
 Bulletin n°12 (janvier 2009)
 Bulletin n°13 (juillet 2009)
 Bulletin n°14 (janvier 2010)
 Bulletin n°15 (juillet 2010)
 Bulletin n°16 (janvier 2011)
 Bulletin n°17 (juillet 2011)
 Bulletin n°18 (janvier 2012)
 Bulletin n°19 (juillet 2012)
 Bulletin n°20 (janvier 2013)
 Bulletin n°21 (juillet 2013)
 Bulletin n°22 (janvier 2014)
 Bulletin n°23 (juillet 2014)
 Bulletin n°24 (janvier 2015)
 Bulletin n°25 (juillet 2015)
 Bulletin n°26 (janvier 2016)
 Bulletin n°27 (juillet 2016)
 Bulletin n°28 (janvier 2017)
 Bulletin n°29 (juillet 2017)

L’association Les Amis d’Oricourt, redynamisée en 2002, rassemblait 22 adhérents. Nous sommes 365 en 2009. Notre action est soutenue par de nombreux habitants de la région, mais aussi de toute la France et de pays voisins.

Son but est d’aider le propriétaire dans des actions d’animation, l’organisation de chantiers bénévoles et d’apporter une aide financière aux travaux plus importants.

Adhésion et mécénat

Adhérer, c’est...

 soutenir notre action dans ce château fort,

vieux de près de neuf siècles et unique en Franche-Comté.

 l’accès gratuit au château et à certaines festivités

organisées par l’association.

 recevoir chaque semestre, notre journal

relatant les actions de l’association et l’avancement des projets et travaux.

Nous publions aussi des articles sur différents thèmes d’histoire, d’archéologie ou d’architecture relatifs à Oricourt.

 participer directement au travaux engagés à Oricourt.

Quand l’Association investit 15 €, soit le montant d’une adhésion, c’est de 50 € à 100 € de travaux possible pour la sauvegarde du château.

Le financement de l’association réuni à celui du propriétaire constitue un apport qui sera souvent complété par une aide de la Conservation Régionale des Monuments Historiques au titre des monuments classés, du Conseil Régional de Franche-Comté, sensible au patrimoine et du Conseil Général de Haute-Saône.

Quelques mécènes peuvent également compléter l’aide des collectivités, ce qui a été le cas en 2007. Sans apport, pas de subventions.

D’où le grand besoin d’un important nombre d’adhérents. En 2007, en nous aidant, des mécènes ont aussi cautionné la qualité de nos actions. Parmi eux, La caisse régionale du Crédit Agricole a participé à l’aménagement du colombier, le Rotary Club de Vesoul à la consolidation de la tourelle et une association d’étudiants de l’école Pigier de Nancy au projet de la chapelle. En 2008, c’est l’entreprise de taille de pierre de Bruno Gérard qui donne une semaine de son temps à divers travaux de maçonnerie.

Merci...

 pour votre soutien en rejoignant l’association.
 pour vos différents dons.
 aux entreprises locales de choisir Oricourt pour leurs actions de mécénat.

Montant de l’adhésion : 15 € pour les adultes, 10 € pour les mineurs.

Pour adhérer, vous pouvez nous faire parvenir votre règlement par chèque bancaire libellé à Les Amis d’Oricourt et votre nom et adresse précise pour l’envoi de votre carte et du journal.

Histoire de l’association

À la Toussaint 1969, le premier chantier bénévole rassemble une quinzaine de jeunes, tous originaires de la région parisienne. Aux vacances scolaires, Pâques et été, des travaux de débroussaillage et nettoyage sont effectués à Oricourt. D’autres amis rejoignent le groupe mais les études, la vie personnelle et professionnelle les rendent de moins en moins disponibles. Pour continuer ces travaux nous envisageons un recrutement différent et contactons l’Union R.E.M.P.ART à Paris. Pour adhérer à cette union, nous devons être structurés en association loi 1901. Une première réunion est organisée, un bureau constitué et les statuts déposés à la sous-préfecture de Lure. En décembre 1974, l’association Les Amis à la Sauvegarde d’Oricourt est publiée au Journal Officiel. Elle a pour but la sauvegarde du château et elle permet une meilleure organisation des chantiers sur le site et, au niveau national, la rencontre avec de nombreuses autres associations de patrimoine accueillant des bénévoles. Les membres habitant souvent loin d’Oricourt, les réunions s’espacent et l’association s’endort.

En novembre 1999, les vingt deux parcelles environ formant l’ensemble du château sont enfin réunie en une seule propriété. Ceci facilite l’ouverture au public et la réalisation de travaux de protection. De nombreux amis, soutenant ce projet, décident de réveiller l’association. Une assemblée générale permet de réactualiser les buts et statuts. Elle devient l’association Les Amis d’Oricourt et a pour but d’apporter une aide à la promotion, l’animation et la restauration de ce lieu. Le château est propriété privée et classé Monument Historique. Le propriétaire est l’interlocuteur privilégié de la Conservation Régionale des Monuments Historique et de quelques collectivités locales. Il est aussi maître d’ouvrage et quelquefois maître d’œuvre.

Cette association ne remplace pas le propriétaire, mais a su trouver un rôle très complémentaire.

Une animation est alors imaginée pour améliorer la promotion du château et permettre à l’association de subvenir à ses besoins financiers. La première édition des Journées Médiévales a lieu début juillet 2003 et son succès dépasse toutes nos espérances. Elle est aujourd’hui un événementiel départemental. L’association participe également aux Journées du Patrimoine.

Les bénéfices de ces animations permettent à l’association de participer financièrement aux travaux importants réalisés par des entreprises (restauration des courtines, aménagement des galeries, du colombier).

Certains membres de l’association participent à des chantiers bénévoles. Ces chantiers réunissent une vingtaine de personnes chaque premier dimanche du mois et des travaux plus importants sont organisés la deuxième quinzaine de juillet. Débroussaillage, maçonnerie, aménagement des abords sont réalisés au cours de ces chantiers dominicaux.