chateau medieval
notes
 
 

Le trébuchet

Fonctionnement du trébuchet

Le trébuchet est une pièce d’artillerie encore en usage au XVesiècle.

Elle comportait une flèche articulée sur un support fixe. A une extrémité est suspendu un contrepoids, sorte de coffre de bois rempli de quelques tonnes de terre. À l’autre extrémité, le projectile était placé dans une poche. La flèche s’abaissait à l’aide d’un treuil. Un système de déclenchement libérait alors brutalement l’ensemble, qui pouvait envoyer des boulets de plus de 100 kilogrammes à plus de 200 mètres avec une grande précision.

Une centaine d’hommes était quelquefois nécessaire pour transporter, mettre en place, entretenir, approvisionner et actionner cette arme.

D’une cadence d’environ deux tirs à l’heure, elle était capable d’ébranler et de détruire d’épaisses murailles. Certaines places capitulaient à sa simple vue.

Le trébuchet

Aux abords des fossés, un trébuchet a été aimablement mis à disposition par la compagnie La Lune d’Ambre.

Cette restitution, à échelle réduite, a été réalisée par monsieur Renaud Beffeyte de l’entreprise Armédiéval.

En réalité, cet engin pouvait être 3 à 4 fois plus important, et pouvait envoyer des projectiles de plus de 100 kg à plus de 200 mètres.

Les boulets de trébuchet

Au cours de travaux de nettoyage, quelques boulets de trébuchet ont été découverts à Oricourt, notamment dans la tour principale. Leur présence peut justifier les désordres de maçonneries des deux tours, exposées aux tirs de ces machines.

Renaud Beffeyte, spécialiste des armes médiévales, nous a certifié en 2006 que l’un des boulets retrouvé à Oricourt était à ce jour le plus gros jamais retrouvé en France (~ 150 Kg). Plus récemment, un autre boulet a été découvert sous les pavés de la galerie du XVIIe siècle. Celui-ci est encore plus gros que ceux retrouvés précédemment.

liens associés

 Bulletin n°7 • page 2 • Le trébuchet