chateau medieval
notes
 
 

Le four seigneurial

À l’ombre de la grande tour se situe la boulangerie dont les façades sont remaniées au XVIIIe siècle. Au rez-de-chaussée, au fond de la pièce voûtée, s’ouvrent deux fours, vraisemblablement du XVe siècle. La porte de chacun est protégée par un arc de décharge. À gauche, le plus vaste servait à la cuisson du pain. D’importantes fournées, espacées de plusieurs semaines, économisaient le bois. Le pain était alors rangé sur un rayonnage suspendu sous la voûte, à l’abri de l’humidité et des rongeurs. Entre ces périodes de chauffe, le four de droite, plus petit, était utilisé pour la pâtisserie ou la rôtisserie. En cas de siège, la population voisine venait se réfugier dans les murs et le fournil du château remplaçait le four banal édifié dans chaque village du fief.

Au dessus des fours, une petite pièce voûtée, accessible depuis le pied de la tour, aurait pu être la salle des chartes. Bien tempéré, c’est l’endroit idéal pour conserver des archives, mais cette fonction n’est pas attestée à Oricourt.

historique des travaux

de juillet à septembre 2008
couverture et restauration

 réfection de la charpente et couverture
 restitution de la cheminée

Travaux réalisés par Bruno Gérard et Les Amis d’Oricourt.

 Bulletin n°10 • page 5 • Vie du château
 Bulletin n°11 • page 4 • Vie du château